Le cidre de glace, un produit typiquement Québécois à découvrir!

Plutôt récent, le cidre de glace est une liqueur qui est inspirée du vin de glace. Il a vu le jour dans les années 90. En dépit du fait qu’il n’est pas très connu, le cidre de glace s’est quand même taillé une place de choix dans le milieu de la gastronomie, et ce, même au-delà des frontières québécoises. Découvrez donc son procédé de fabrication et comment le déguster. 

 

Quel procédé de fabrication ?

 

La fabrication du cidre de glace ne requiert que l’utilisation de pommes. C’est donc l’ingrédient central pour avoir le cidre de glace. Deux procédés de concentration des sucres de la pomme par le froid conduisent à l’obtention dudit cidre. Il s’agit de la cryoconcentration et de la cryoextraction.

 

La méthode de cryoconcentration

Cette méthode est semblable à celle des autochtones qui effectuaient une première étape de concentration de la sève tirée de l’érable à sucre par le froid. Concrètement, la cryoconcentration consiste à récolter les pommes à maturité puis à les conserver au frais jusqu’à la période de pressage des fruits. Une fois le pressage effectué, le jus obtenu est mis dans des contenants qui sont exposés à l’extérieur dans le froid de l’hiver. Pendant six semaines, l’eau gèle lentement et se sépare du sucre. Le moût est alors recueilli par gravité et est mis à fermenter sur une période de six à sept mois. Il faut noter que cette façon de faire est celle la plus usitée (près de 95 % du cidre de glace est produit ainsi).

 

La méthode de cryoextraction

Ce procédé tire directement sa source de celui du vin de glace. Au lieu de cueillir les pommes à maturité et de les conserver au frais comme c’est le cas pour la cryoconcentration, la cryoextraction consiste à laisser exposer dans l’arbre les pommes déjà à maturité à des températures allant jusqu’à -17 °C. L’objectif ici est d’accroître la teneur de leurs sucres naturels. Par la suite, les pommes sont récoltées et directement pressées. Le jus obtenu est mis à fermenter pendant huit mois environ à basse température.

 

Consommation du cidre de glace

 

Il faut savoir que le cidre de glace n’est pas un jus de pomme servi sur glace. Il est une liqueur à part entière. De ce fait, toute l’étendue de sa douceur et de sa saveur ne pourra être appréciée par vos papilles gustatives qu’à une certaine condition.

Par ailleurs, il faut aussi savoir que le cidre de glace offre un meilleur goût lorsqu’il est frais. Il ne faut cependant pas qu’il soit trop glacé ou sinon ces arômes seront perdus. Aussi, il serait plus intéressant de le consommer à la fin du repas en guise de dessert. Accompagnez-le d’un morceau de fruit au besoin.