Les versions du tchoutchouka tout droit venu d’Algérie, du Maroc, de la Tunisie et du Liban

tchoutchouka

Ce plat traditionnel est originaire du Maghreb, et peut différer selon les recettes originales des différents pays qui le composent. Appelé aussi « shakshuka » ou « chakchouka », on le prépare surtout à base d’œufs, de tomates, de légumes qu’on réunit dans une même poêle. Une fois mijoté telle une ratatouille, on lui ajoute des épices afin de former un ragoût.

Facile de préparation, le tchouktchouka contient toutes les saveurs de l’Orient, auxquels il est possible d’ajouter d’innombrables fantaisies, et où il est possible d’y ajouter sa petite touche personnelle. En outre, la version du plat venue d’Algérie se trouve différente de celle venue du Maroc, de la Tunisie et du Liban.

Qu’est-ce que la tchouktchouka ?

Proche en apparence de la ratatouille, la tchoutchouka se rapproche plutôt d’un mélange d’ingrédients pour un potage ou une soupe. En effet, il s’agit plutôt d’une piperade à laquelle on ajoute plusieurs autres ingrédients, comme des œufs, ou encore des herbes ou des épices, afin d’enrober la cuisson d’une fabuleuse odeur et d’une sauce savoureuse et coulante.

Parfois, la soupe se mélange à des oignons ou des échalotes qu’on a fait revenir sur la poêle, afin d’obtenir un léger goût relevé et sucré, comme une marmelade. Ensuite, il est possible d’y intégrer quelques épices, ainsi que le reste des ingrédients. En laissant mijoter quelques minutes, il est possible d’introduire les œufs, et de laisser couvrir jusqu’à la totale imprégnation de l’ensemble.

Les variantes de la tchoutchouka

recette-tchoutchouka.

Au fil des années, les recettes de ce plat traditionnel ont quelque peu varié, et s’est vu ajouter divers ingrédients. En effet, la tomate et le poivron demeurent la base du plat, mais selon les personnes qui le préparent, et le pays où la recette a été préparé, la tchoutchouka peut aussi comprendre des épinards, des asperges, des pois chiches, du chorizo ou encore des haricots blancs.

D’autre part, il est possible d’ajouter diverses épices, afin de varier le goût de la soupe : herbes fraîches, coriandre, persil ou encore menthe et basilic, tout est possible selon le goût et l’humeur de celui qui la prépare.

Pour ce faire, voici la liste des ingrédients de base à disposer :

  • Des poivrons rouges ou verts
  • Des tomates pelées ou en boîte
  • Du piment (accessoirement)
  • Du poivre (rouge, noir ou vert)
  • De l’huile,
  • De l’ail et du sel
  • Des épices (paprika, cumin)

Préparation

Dans un premier temps, il est important de bien faire griller les poivrons et le piment. Ces derniers peuvent être mis au four ou directement sur le feu. Ensuite, comme un bouillon, ajouter l’ensemble des ingrédients dans une marmite et dans un bouillon, après avoir coupé les piments en lamelle. Ajouter enfin le poivre, le sel et le reste des épices.

Pendant 10 min, laisser cuire l’ensemble et mijoter pendant quelques minutes à feu doux, en remuant de temps en temps, jusqu’à évaporation complète du jus, qui devrait signifier la fin de la cuisson.

La tchoutchouka algérienne

plat tchoutchouka

La cuisine algérienne repose sur une application d’épices dans leur cuisine. De ce fait, lors de la préparation d’une tchoutchouka algérienne, outre les ingrédients de base, on y ajoute des épices et des feuilles.

  • Poivrons verts ou rouges
  • Paprika
  • Feuilles de brik
  • De l’huile, du sel et du poivre
  • Tomate
  • Ail émincé

La préparation se fait traditionnellement, c’est-à-dire qu’il faut griller les poivrons au four ou directement sur le feu, ajouter l’ail et la tomate dans une marmite avec de l’huile et les cuire. Au fur et à mesure, ajouter les poivrons, les épices et les feuilles de brik.

La tchoutchouka tunisienne

La cuisine tunisienne se différencie des autres par l’utilisation du « Raz el hanout », une épice employée dans la préparation du couscous. Emblématique de la cuisine en Tunisie, elle apporte un arôme chaud et suave, légèrement sucré. À cela s’ajoutent les traditionnelles tomates, poivrons, ail/oignon, mais aussi des œufs et de l’huile d’olive.

Ici, la préparation des poivrons se fait ultérieurement au four. Après avoir émincé les oignons et l’ail, vous pouvez assembler le tout dans une marmite préchauffée et saupoudrer de Raz el Hanout. Vous pouvez laisser mijoter pendant une bonne demi-heure et casser les œufs par-dessus le potage.

La tchoutchouka libanaise

La particularité de ce plat est qu’il s’ajoute avec une viande hachée, afin de relever un peu plus le goût du potage. En outre, pour un plat un peu plus complet, il est possible d’y ajouter une consistance supplémentaire, comme ici, la viande hachée.

  • Œufs
  • Viande hachée
  • Tomates
  • Poivrons verts et rouges
  • Ail/oignon, huile d’olive
  • Piment

Toutefois, la viande hachée se prépare séparément de l’ensemble. Il faut donc faire revenir la viande dans l’huile pendant quelques minutes, afin qu’elle cuise légèrement. Ensuite, on procède traditionnellement, en ajoutant petit à petit les oignons dans le potage, ainsi que les poivrons coupés en rondelle, le piment et les épices.

Enfin, les œufs doivent être cassés par-dessus la compote afin qu’ils puissent prendre quelques minutes.