Quel diplôme pour ouvrir un glacier ?

Spécialiste des crèmes glacées et des sorbets, le glacier est un artisan qui fait l’unanimité auprès des enfants. Il est d’ailleurs très demandé durant la saison estivale où les températures sont très élevées. Si la conception de glaces et de crème glacée reste sa spécialité, il réalise également des entremets, des desserts à l’assiette et des bûches. Si ce métier vous intéresse, découvrez tout ce qu’il y a à savoir pour l’exercer.

 

Formation pour devenir glacier

 

Exercer la profession de glacier est une activité qui peut faire rêver plus d’un. Toutefois, ce métier ne s’improvise pas, car une formation spécifique s’impose. Ainsi, pour vendre des glaces, vous devez vous trouver dans l’un des cas suivants :

  • être titulaire d’un CAP glacier fabricant, pâtissier ou chocolatier-confiseur ;
  • être titulaire d’un bac professionnel boulanger-pâtissier ;
  • être titulaire d’une MC glacerie, pâtisserie, chocolaterie ou confiserie spécialisée ;
  • étre titulaire d’un BTM glacier.

Participer à l’une de ces formations vous permettra d’acquérir toutes les techniques nécessaires à l’exercice du métier de glacier. Par ailleurs, outre la formation, devenir artisan glacier demande d’avoir de nombreuses aptitudes personnelles. En réalité, un bon glacier se doit d’être créatif en élaborant de nouvelles recettes de glaces ou produits glacés pour épater sa clientèle. Mieux, il se doit d’être précis, rigoureux et manuel pour la réussite de ses créations culinaires.

 

Quelques points clés pour ouvrir un glacier

 

En plius de la formation, l’ouverture d’une activité de glacier nécessite la mise en place d’un bon business plan. Ce document donne un aperçu de l’ensemble de votre projet, à savoir la description détaillée de chacune des étapes qui vous permettront d’atteindre vos objectifs. Il se doit d’être convaincant pour les investisseurs et les partenaires financiers. Une étude de marché sera également nécessaire pour appuyer votre projet d’entreprise. En tant qu’artisan glacier, vous devez simultanément vous inscrire au Registre du commerce et des sociétés et au Répertoire des métiers. En plus de ça, votre établissement devra respecter toutes les normes en vigueur relatives à l’exercice de ce métier. Il s’agit entre autres :

  • du respect des normes de sécurité et d’accessibilité ;
  • du respect des normes d’étiquetage sur les allergies et intolérances ;
  • et du respect des normes sanitaires départementales.

Le choix du local à exploiter et de la localisation est également une étape importante lorsqu’on souhaite ouvrir un glacier. Néanmoins, vous pouvez choisir de devenir un commerçant ambulant, mais il vous faudra par ailleurs obtenir des autorisations particulières pour vendre vos glaces, sorbets et autres produits. Enfin, pensez à bien vous équiper pour rendre optimal l’exercice de votre activité professionnelle. Il vous faudra bien évidemment choisir avec minutie vos matières premières nécessaires à la production de crème glacée, vous équiper d’un congélateur à glace, d’une armoire de stockage, d’un comptoir de présentation, etc.