Fruits et légumes bio, est-ce toujours tant prisé ? 

légumes bio

Les fruits et les légumes sont la base d’une alimentation équilibrée. De plus, ces produits sains ont le vent en poupe : service de fruits au bureau, paniers de légumes à domicile, bars à jus… etc. Les solutions ne manquent pas pour bien manger ! Labellisés « bio » ou « AB », les produits bio se sont fait une belle réputation auprès des consommateurs. Dans le lot, les fruits et légumes bio en sont les stars. Néanmoins, que signifie exactement ce label ? Est-ce que cela relève d’une marque de qualité ? Explications.

Mise au point sur le label « bio »  ou l’Agriculture biologique

D’emblée, le label « bio » ou « AB » est le diminutif d’Agriculture Biologique. Ce label est un label payant. Cela implique que les producteurs qui souhaitant bénéficier de ce label doivent s’acquitter d’une redevance annuelle à un organisme privé. Il faut savoir que le label bio est la propriété du Ministère Français de l’Agriculture depuis 1985. L’Etat a toutefois mandaté des organismes certificateurs, qui sont des organismes privés. Ces organismes certificateurs sont nombreux dont :

  • Agrocert ;
  • Bureau Veritas Certification ;
  • Certipaq, Ecocert SA ;
  • Bureau Alpes Contrôles2 ;
  • Qualité France ;
  • Certisud ;
  • Certis ;
  • Qualisud ;

et la liste n’est pas exhaustive. Depuis une décennie, les produits bio ont de plus en plus envahis les marchés de petite envergure et  la grande distribution.  Le bio a connu une très forte politique de lobbyisme. En effet, les influences et les prix des produits ont façonné la réputation des produits bio, ce qui facilite la communication auprès du grand public et de consommateurs. Leur confiance au label implique que le label bio est synonyme de qualité et même de qualité supérieure. Cependant, il faut savoir que le bio ne provient pas d’une agriculture saine et naturelle comme le veut la croyance publique. En effet, l’agriculture bio est loin d’être la solution miracle tant estimée par tous. Effleurant la sensibilité des partisans, tel sujet est à prendre avec des pincettes.

Le juste milieu d’une agriculture sans pesticide sans pour autant être bio

Le biologique n’est pas une norme imposée aux agriculteurs. Cependant, les consommateurs sont avertis des méfaits issus des résidus chimiques. En effet, la consommation des produits aspergés de pesticide et autres, nuit à la santé. Il est alors logique de se retourner vers des produits de qualité sans résidus chimiques et sans forcément être labélisés. Le fait est que la consommation des produits bio n’est pas à la portée de tous. Il existe toutefois des moyens et astuces qui permettent d’éliminer les toxines résiduelles sur les fruits et légumes. Investir dans un potager familial est le meilleur moyen pour consommer des produits sains et de qualité, mais à bas prix. Quelques m2 de votre jardin suffisent pour cultiver des légumes et des fruits éventuellement. Cela permet de combler vos besoins familiaux. Cette perspective peut être étirée vers l’élevage de volailles et de bétails si les infrastructures et les moyens financiers le permettent. En attendant vos récoltes ou à défaut de pouvoir en produire, pourquoi ne pas gouter aux fruits rustiques, c’est notamment le cas de la carambole, ce drôle de fruit en forme d’étoile.